C/ Prat de la Creu 74-76, baixos. Andorra la Vella

L’EAU

L’eau représente une importante valeur immatérielle de ce paysage culturel.

Lacs, rivières, sources et zones humides forment une série de milieux pittoresques d’une grande importance et beauté. Soulignons la trentaine de lacs qui se trouvent dans la vallée, et bien sûr la rivière Madriu, dont le nom signifie « mère de la rivière » et qui donne le nom à la vallée principale, ainsi qu’à son plus grand affluent, la rivière Perafita , qui s’unissent à Entremesaigües. La rivière Madriu parcourt 11,5 km territoire avec une pente moyenne de 7,6%.

Le système lacustre de la vallée, d’origine glaciaire, est très important, comme celui de Gargantillar-els Estanys ou l’Estany de la Nou, avec deux lacs parmi les plus grands du pays, celui de l’Illa et celui de Montmalús (dans la zone tampon), tous deux en territoire de la paroisse d’Encamp. Ses eaux calmes, froides et pauvres en éléments nutritifs permettent de supporter des espèces végétales adaptées à ce dur environnement.

De nombreuses sources et ruisseaux apparaissent à la suite de la fonte de la neige accumulée en hiver. De température stable tout au long de l’année (entre 6º et 8ºC), ils offrent un environnement stable pour la croissance des variétés végétales à leurs bancs.

Historiquement, l’eau a été utilisée pour les différentes activités: forge, moulins, l’irrigation, l’énergie hydroélectrique ou l’eau potable. Toutes ces utilisations ont créé des structures qui aujourd’hui sont considérées partie du patrimoine culturel, bien que certaines soient disparues, d’autres pas, et d’autre soient toujours en fonctionnement.

L’eau captée dans la rivière Madriu permet de produire 15 % du total de l’énergie électrique générée dans le pays, et que ses eaux garantissent également l’approvisionnement en eau potable à 20 % de la population nationale.

L’eau représente une importante valeur immatérielle de ce paysage culturel.

LES ZONES HUMIDES

Les zones humides en Andorre (mouillères, tourbières, étangs et lacs) sont des terrains inondés d’eau de façon permanent ou temporaire. Ces conditions particulières permettent à une flore et une faune très spécifiques, d’une grande valeur patrimoniale, de se développer. Leur rareté et fragilité, et le fait qu’elles occupent des petites surfaces, les rendent encore plus précieuses. Ces mosaïques sont des écosystèmes très dynamiques et offrent de multiples avantages pour les humains:

– Elles constituent des importantes réserves d’eau et en régulent leur qualité.
– Elles participent au fonctionnement hydrologique.
– Elles contribuent à la régulation du climat local.
– Elles sont des archives l’histoire de la Terre, parce que la tourbe conserve intactes aussi bien les restes végétales comme les vestiges archéologiques.
– Ces paysages sont d’une grande valeur esthétique, naturelles et culturelle.

Les Mouillères de la vallée sont en bon état de conservation en raison d’une influence anthropique réduite, et fournissent une bonne représentation de la biodiversité caractéristique des zones humides des Pyrénées d’eau acide.  Elles maintiennent des espèces de flore et de faune menacées, et des habitats d’intérêt culturel et écologique.

L’importance de ces zones humides à travers le monde en 2012 a conduit à l’adhésion de l’Andorre à la Convention de RAMSAR, avec l’inscription des 59 mouillères du Parc Naturel de la vallée de Sorteny à la liste des zones humides d’importance internationale.

En 2013, la vallée de Madriu-Perafita-Claror a été la deuxième zone dans le pays à être désignée comme une zone d’importance internationale par la Convention de Ramsar, car il existe sur son territoire 350 terres humides avec des habitats et des espèces de faune et flore d’un grand intérêt pour sa conservation.(voir:https://rsis.ramsar.org/ris/2183)

Cette désignation est destinée à donner une reconnaissance et  protection internationale à ces ressources naturelles,  vu que cet accord international encourage et préconise la gestion intégrée des écosystèmes et encourage la recherche d’un équilibre entre l’homme et l’environnement.

La Convention de Ramsar est un traité intergouvernemental qui ratifie les engagements pris par ses pays membres de maintenir les caractéristiques écologiques des zones humides et de planifier une utilisation rationnelle ou l’utilisation durable de toutes les zones humides situées dans la zone ses territoires.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les liens suivants: