C/ Prat de la Creu 74-76, baixos. Andorra la Vella

la vallÉE dU madriu-perafita-claror: PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ

La vallée du Madriu-Perafita-Claror fut déclarée patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 2004 eu égard à sa valeur paysagistique. La préservation d’une vallée majeure dans son intégralité est un fait insolite, et un cas unique dans les Pyrénées.

Située au sud-est de l’Andorre et occupant une superficie de 4.247 ha, le territoire de la vallée coïncide avec le bassin hydrographique du Madriu, représente près de 10 % de la superficie de l’Andorre et s’étend sur des terrains appartenant aux paroisses d’Encamp, Andorra la Vella, Sant Julià de Lòria et Escaldes-Engordany.

Une zone périphérique de protection d’une superficie de 4 092 ha entoure cet espace.

La somme des superficies de la zone centrale et de la zone périphérique représente pratiquement un cinquième du territoire andorran.

Environ 99% de la superficie de la vallée du Madriu-Perafita-Claror appartient aux communes. Les 1% restants appartiennent à une trentaine de propriétaires privés qui couvrent un peu plus de 42 hectares au fond de la vallée, dans la commune d’Escaldes-Engordany.

Point culminant: 2,905 m, pic de la Portelleta

Point le plus bas: 1 056 m, Pont de la Tosca

12 km de long

Orientation Est-Ouest

Les visiteurs de la vallée apprécieront lors de leur visite un grand nombre de sommets, plus d’une trentaine de lacs, dont le deuxième plus grand lac du pays, l’étang de l’Illa, ou la présence de 70% des les espèces animales répertoriées en Andorre et 40% des habitats du pays. Ce ne sont que quelques-unes des attractions naturelles qui s’ajoutent au patrimoine culturel de la vallée que l’UNESCO a reconnu comme exceptionnel …

Jumelage avec l'entente des Causses&Cévennes

Le 6 juin 2019, la vallée de Madriu-Perafita-Claror a été jumelée avec l’accord Es Causses & Cévennes. Ces deux lieux ont des caractéristiques communes, à savoir:

  • sont des paysages culturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial,
  • sont des biens naturels et de montagne,
  • ils ont un important patrimoine de bétail et de pierres sèches.

Les Causses et les Cévennes sont 2 territoires au sud du Massif Central français qui couvrent plus de 302 319 hectares.

C’est un paysage de montagnes et de vallées profondes représentatives de la relation entre les systèmes agro-pastoraux et leur environnement biophysique. Les paysages ont été façonnés par l’agropastoralisme pendant trois millénaires, notamment à travers les routes de transhumance. En Lozère, la transhumance estivale est encore pratiquée traditionnellement.

Les Causses et les Cévennes sont regroupés dans une même inscription «Causses et Cévennes, le paysage culturel agro-pastoral de la Méditerranée» inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011.

Objectifs du jumelage:

  • Partager des expériences et des modèles de gestion sur la culture et le patrimoine,
  • La création d’un réseau de coopération et de solidarité, pour favoriser les sujets de travail ou d’actions volontaires entre associations ou jeunes de chaque territoire,
  • La création de synergies pour les échanges touristiques, scientifiques, éducatifs et culturels,
  • La promotion des deux territoires et de leurs valeurs à travers la richesse des échanges entretenus,
  • L’ouverture des populations locales aux autres cultures.